L’utilisateur consommateur en 2020 : mieux outillé ou plus fragilisé?

Cette conférence sera donnée par Me Sophie Deschênes-Hébert dans le cadre d’un cycle de conférence co-organisé entre la Chaire L.R. Wilson et le Fondation Claude Masse.

Résumé

Les appareils électroniques sont maintenant plus que jamais une extension du consommateur. En quelques clics, l’utilisateur consommateur peut se magasiner une garde-robe, se réserver un voyage, s’acheter des livres, payer des comptes. Ce contact perpétuel avec des produits et services dans l’environnement électronique rend-il le consommateur plus aguerri ou, au contraire, banalise-t-il l’attention qu’il doit poser avant d’agir ou de contracter? L’infinitude de possibilités de diffusion en ligne permet-elle de renseigner davantage le consommateur? Lorsque soumis à une publicité ou à une promotion en ligne, l’utilisateur consommateur se voit-il mieux outillé ou, au contraire, fragilisé?  Un aperçu de l’état de la situation et des meilleures pratiques en la matière. 

Biographie


Me Sophie Deschênes-Hébert pratique au sein du secteur Droit du marketing. Plus particulièrement, elle conseille les annonceurs et les agences de publicité relativement à la légalité des initiatives promotionnelles et des concours publicitaires et aux nombreux aspects légaux qu’ils font intervenir, incluant ceux liés au droit à la vie privée, à la loi anti-pourriel, au commerce électronique, au droit à l’image, à la propriété intellectuelle, à la publicité destinée aux enfants et à la Charte de la langue française. Sa pratique s’étend à différents domaines, notamment la publicité et l’étiquetage pharmaceutique, alimentaire et des produits de consommation, la publicité automobile et bancaire, le droit de la consommation et la protection des renseignements personnels.

Ce contenu a été mis à jour le 24 octobre 2019 à 14 h 09 min.