Bourse d’excellence Chaire LR Wilson – Félicitations !

Ce contenu n'est pas disponible dans la langue sélectionnée.

Suite aux délibérations du comité d’évaluation de la bourse ci-dessus citée, nous avons le plaisir de vous communiquer les résultats du concours et de féliciter les récipiendaires ci-après :

Alex ALEXIS, Candidat au doctorat, Faculté de droit, Université de Montréal et Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Alex ALEXIS est candidat au doctorat en droit en cotutelle internationale entre l’Université de Montréal et l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, sous la direction des Professeurs Konstantia Koutouki, Florence Bellivier et Christine Noiville. Sa thèse porte sur les revendications de souveraineté des données autochtones – Indigenous Data Sovereignty – à partir desquelles il vise à appréhender plus largement les enjeux juridiques et sociaux que pose la numérisation croissante de la vie (sociale).

Alex a fait des études supérieures en droit, en anthropologie et en sociologie aux Université d’Avignon, de Caen-Normandie et à l’École des Hautes en Sciences Sociales. Ses domaines de prédilection sont le droit international et comparé de l’environnement, la propriété intellectuelle et le numérique, le droit des peuples autochtones et l’anthropologie juridique. Il a été auparavant chargé d’études à l’Institut de Recherche pour le Développement, où il a travaillé sur des projets liés au développement durable (résilience, sciences participatives, biodiversité et savoirs locaux, protocole de Nagoya, etc.).

Il est membre de l’Institut des sciences juridique et philosophique de la Sorbonne (ISJPS), du Centre de la science de la biodiversité du Québec (CSBQ), du Center for International Sustainable Development Law (CISDL) et du comité éditorial de la Revue juridique des étudiants de la Sorbonne. Page internet : https://www.pantheonsorbonne.fr/page-perso/alealexis

Henry LAVILLE, Candidat au doctorat, Faculté de droit, Université de Montréal et Université Sorbonne Paris-Nord

Henry Laville est candidat au doctorat en droit en cotutelle internationale entre l’Université de Montréal et l’Université Sorbonne Paris Nord, sous la direction des professeurs Vincent Gautrais et Mustapha Mekki.

Dans le cadre de sa thèse, il s’interroge sur les enjeux juridiques des normes du technique dans son rapport avec la loi en partant de l’exemple de la régulation des données. Il s’intéresse plus généralement aux rapports qu’entretiennent le droit et la technique dans une société centrée sur l’innovation.

Ses recherches se structurent autour de deux axes : un premier axe centré sur la norme et son efficacité, et un second se focalisant sur la gouvernance de l’économie de la donnée en particulier, et de l’innovation en générale.

Henry Laville a travaillé auparavant 2 ans comme assistant de justice à la Cour de cassation, au cabinet du Premier président, notamment sur les enjeux de l’Open Data de la justice en France. Cette expérience l’a définitivement convaincu de poursuivre ses recherches sur les interactions de l’innovation et du droit.

Il est aussi membre de l’Institut de Recherche pour un Droit Attractif (IRDA – USPN) et du Centre de Recherche en Droit Public (CRDP – UdeM), ainsi que du projet « PL64 et délégation normative : Au-delà de la loi… » initié par le Pr. Vincent Gautrais, titulaire de la Chaire L.R. Wilson.

Ce contenu a été mis à jour le 21 juin 2022 à 12 h 15 min.